Celui qui dans la vie, est parti de pas grand chose pour n'arriver à rien, n'a de merci à dire à personne.
(Pierre Dac) Ecouter

Bonjour ou bonsoir à vous, visiteurs...

Je tiens à dire avant toute chose, car cela m'a été souvent demandé, que ces pages ne me rapportent pas d'argent, et ne constituent pas la vitrine d'une quelconque association. D'autre part, ce site est placé sous licence Copyleft, ce qui signifie que son contenu peut être librement copié, imprimé, modifié, etc... (sauf quelques éléments pour lesquels je signale avoir dû moi-même obtenir une autorisation). Les biographies ont à ce titre pu être reprises par d'autres sites, dont l'encyclopédie libre Wikipédia. Je voudrais toutefois insister sur un point important : si vous souhaitez distribuer des contenus sous licence Copyleft, vous devez en indiquer la provenance (pour une page web, un simple lien suffit); et si vous créez un contenu d'après d'autres contenus existants licenciés sous Copyleft, vous devez octroyer les mêmes droits aux utilisateurs du contenu obtenu. Naturellement je n'ai aucun moyen de faire respecter ces principes, et ne peux compter que sur l'éthique personnelle de chacun.

Lorsque j'ai fait mes premières recherches sur Internet il y a quelques années, j'ai constaté que certains mots-clefs en rapport avec des thèmes que j'affectionne ne donnaient aucune réponse dans les moteurs de recherche, ou renvoyaient à des sites avec lesquels j'étais en désaccord. Un premier site, Keras Amaltheïas (ou Corne d'Amalthée, en référence au symbole alchimique de la corne d'abondance) a donc été créé pour combler ce que je considérais comme un manque. Beaucoup d'internautes m'ont aidé dans cette entreprise en m'envoyant des documents, des photos, des conseils, des réflexions, des planches... et surtout en m'offrant leur amitié. Les heures de travail qu'il aura nécessité ont été récompensées notamment par l'inscription du site dans les liens de la BNF (rubrique Religion/Esotérisme), et par une mention dans le n° 256 de la revue L'Histoire. Et je n'oublie pas les nombreux webmasters qui ont ajouté un lien sur leur propre site, ainsi que les encouragements des visiteurs.


Logo de l'ancien site Keras Amaltheïas


Depuis 1998, le site avait totalisé un grand nombre de visites malgré son contenu assez confidentiel (jusqu'à une centaine par tranches de 24 heures sur la page de menu). Aujourd'hui Keras Amaltheïas n'est plus. Son contenu sert de base à ce nouveau site, La Rose Bleue, qui a son propre nom de domaine, et dont l'adresse est finalement beaucoup plus facile à épeller dans les dîners en ville. A noter que La Rose Bleue est réalisé entièrement avec des logiciels libres. Ce site ne se prétend pas une référence, il s'agissait juste pour moi de partager ma propre compréhension à un moment donné de certains sujets dits ésotériques. En effet, mes conceptions évoluant à mesure que je progresse à petits pas sur le sentier, beaucoup de pages nécessiteraient une réécriture pour être en accord avec mes idées actuelles.

Pourquoi une rose bleue ? La rose représente l'âme en voie d'évolution. Avant de recevoir la lumière, elle se trouve dans les ténèbres en n'ayant que la clarté incertaine de la lune (l'intuition) pour s'orienter dans le fatras de toutes les doctrines contradictoires qui ont cours en ce bas monde. Sa véritable couleur ne sera révélée qu'à l'aube, c'est-à-dire lorsque le chercheur aura triomphé de cette première épreuve sur le chemin de l'initiation, qu'il sera devenu capable de penser par lui-même. S'il l'ose, il pourra alors se lancer dans une nouvelle quête, poursuivre sa route vers une lumière plus grande encore, jusqu'à atteindre ce que les mystiques appellent l'illumination.

L'idée même d'ésotérisme, l'idée d'initiation, parvient aux gens dans la plupart des cas par des écoles et des systèmes pseudo-ésotériques; et si ces écoles pseudo-ésotériques n'existaient pas, la plupart des hommes n'auraient jamais entendu parler de quelque chose de plus grand que leur vie, parce que la vérité sous sa forme pure est inaccessible. En raison des nombreuses caractéristiques de l'être de l'homme, et particulièrement de l'être contemporain, la vérité ne peut parvenir aux hommes que sous la forme du mensonge. C'est seulement sous cette forme qu'ils sont capables de la digérer et de l'assimiler. La vérité non dénaturée leur serait une nourriture indigeste. (Ouspensky, Fragments d'un enseignement inconnu, p. 439)

Ayant retrouvé un jour, sur un site arborant une photo de messe noire en première page, une photographie d'Eliphas Lévi que j'avais scannée, je crois utile de repréciser que ni Lévi, ni Guaita, ni Papus, ni même aucun autre auteur figurant dans le site n'ont prôné ce genre de pratiques sordides : il n'est que de commencer par lire leurs livres pour en être convaincu... Alors s'il vous plaît, webmasters démonomanes, un peu de sérieux ! Autre chose : H.P. Blavatsky n'a jamais prêché la suprématie de la race blanche, comme je l'ai vu écrit sur une page intitulée L'hérésie rosicrucienne, qui contenait par ailleurs quantité d'autres mensonges (certes au milieu de quelques vérités caricaturées, pour essayer de rendre le tout un peu vraisemblable).

Je dédie
cet ouvrage
à tous les vrais Théosophes
de tout pays
et de toute race.
Ce sont eux qui l'ont suscité,
et c'est pour eux qu'il fut écrit.

HELENA-PETROVNA BLAVATSKY.

est la dédicace de La Doctrine Secrète. Je pense que cela coupera court à tout malentendu. Il faut en effet se souvenir que les livres de H.P. Blavatsky ont été écrits à la fin du XIXème siècle, une époque où les techniciens de surface s'appelaient encore des balayeurs, et où l'ethnicité s'appelait encore "race", faute de mieux. Une époque où le svastika était considéré comme un symbole mystique universel commun à de nombreuses civilisations depuis des millénaires, et non comme l'emblème de la barbarie nazie.

Mon exposé sur les fleurs de Bach a été cité dans un livre polémique intitulé Elixirs Floraux de Bach, Quintessence d'une illusion, écrit par un de ces innombrables "auteurs" qui s'imaginent être une référence pour juger et mesurer toute chose, et pour lesquels ce qui échappe à leur compréhension limitée ne peut être qu'illusoire. Aussi saugrenu que cela puisse paraître de nos jours, dans les années 1920 on disait bien "Vous croyez aux vitamines ?" comme l'on dit aujourd'hui "Vous croyez aux fleurs de Bach ?"... Je trouve du reste cet emploi du verbe croire à tout va assez singulier. Je ne vois pas en effet où il est besoin de croire à quoi que ce soit. Il faut simplement avoir le courage de s'affranchir des idées reçues pour faire sa propre expérience; et quelles que soient l'issue et les conclusions de cette expérience personnelle, garder à l'esprit qu'elle n'a pas valeur universelle... Lorsque j'ai mis en ligne ma page sur les fleurs de Bach, il n'y avait que 3 ou 4 réponses en langue française sur ces mots-clefs dans les moteurs de recherche de l'époque. Aujourd'hui il y en a plus de 100 000 dans Google. Largement de quoi lire, comparer, apprendre... Et cesser une fois pour toutes de consommer et de colporter des opinions prémâchées par d'autres, bref cesser d'être un mouton suivant bêtement le troupeau !

D'abord, ils nieront la chose.
Ensuite, ils la minimiseront.
Finalement, ils diront que cela se savait depuis longtemps.
(citation attribuée à Alexander Von Humboldt, je n'ai pas la référence exacte)

A ceux (et ils sont légion) qui croient que l'on ne peut pas s'intéresser à la Tradition sans risquer de se retrouver tôt ou tard à jouer avec des bouteilles de butane, je répondrai que le développement des vertus mystiques n'a jamais signifié pour moi l'anéantissement de la raison. Il n'était pas dans mon tempérament de me cantonner au ras des pâquerettes sous prétexte qu'il se trouve des individus peu scrupuleux pour mettre sur pieds, en s'inspirant du symbolisme traditionnel, des mouvements qui se révèlent parfois farfelus et/ou dangereux, et font ainsi parler d'eux en mal, suscitant ou entretenant la confusion au sein du public. A cela s'ajoute qu'en France (et semble-t-il en Belgique), l'Eglise catholique en crise considère encore comme hérétique tout individu qui prétend vivre sa spiritualité en dehors d'elle. Assistée et subventionnée par les pouvoirs publics au travers de nombreuses associations (et donc par nos impôts, dans un état qui pourtant se prétend laïc...), relayée par certains médias en quête de sensationnel, elle a su tirer parti de la dramatique affaire de l'O.T.S. pour instaurer ces dernières années un climat de paranoïa propre à cautionner une vaste chasse aux sorcières, comme au bon vieux temps. Amalgames hâtifs et calomnie sont de bon ton ces temps-ci. Attention donc, si parfois vous exprimez des idées différentes du discours médiatique ambiant (exemple classique : vous faites part de votre intuition que les ondes émises par les téléphones mobiles, les fours à micro-ondes et les dispositifs Wi-Fi ne sont pas inoffensives), si vous êtes végétarien(ne), si vous vous soignez par homéopathie, ou montrez tout autre signe "déviant" de ce genre, alors vous êtes SUSPECT(E) et on vous attend au tournant.

(...) Mais ch'te jure que c'est vrai !!! Puisque ch'te dis qu'ils l'ont dit dans l'poste l'aut' jour ! C'est pas vrai Dédé qu'ils l'ont dit dans l'poste ? (Anonyme, XXème siècle)

Bien des traditions existent, qui valent que l'on se donne la peine de les étudier. On parle de Tradition Occidentale en général pour évoquer les traditions ésotériques ayant des liens avec le Judaïsme, le Christianisme, l'Islam, la pensée des philosophes de l'antiquité, etc... comme la Rose-Croix et la Franc-Maçonnerie. Mais cette pensée occidentale a elle-même été considérablement influencée par l'orient, ainsi que l'a montré H.P. Blavatsky.

En tout état de cause, je n'ai jamais été en quête d'un "Maître" de chair et d'os, ni des prétendus "véritables enseignements" de je ne sais quoi. Je ne désire pas non plus de voyance gratuite, ni de prophéties, de talismans... etc... Inutile donc de me contacter pour cela. A des fins de tolérance vis-à-vis de leurs auteurs, j'ai renoncé à citer ici à titre d'exemple des messages que je souhaiterais ne plus recevoir. Que ceux et celles que cela intéresse sachent que les seules choses que je désire vraiment sont beaucoup plus simples : la généralisation de l'agriculture biologique, l'interdiction de la vivisection, la mise en place d'une véritable politique d'économies d'énergie et la promotion des énergies propres, sans oublier bien sûr la paix et la justice dans le monde... etc... Mon opinion est qu'au point de vue social, le seul pouvoir qui ne nous a pas encore été confisqué est celui de décider de ce que nous allons acheter avec ce qui reste dans notre porte-monnaie après impôts. Ce pouvoir est tellement important qu'on voudrait nous faire croire qu'il n'existe pas : ô combien souvent nous répète-t-on que nous ne pouvons rien face aux grandes multinationales. Si, on peut. En achetant mieux et moins (il est très mauvais pour la santé de manger de la viande tous les jours, par exemple). Si une majorité de personnes cesse d'acheter le produit Y, il disparaît naturellement des rayons. Ce n'est pas la demande qui doit s'adapter à l'offre, mais l'inverse. Vivre avec son temps ne doit pas signifier subir la société de consommation, mais toujours se battre pour la faire aller dans un sens humaniste. Je suis membre de Greenpeace, et si vous en avez les moyens je vous invite à faire de même. Vous trouverez naturellement beaucoup de gens pour critiquer les actions de cette association, en passant sous silence les résultats concrets obtenus... Fin de l'interlude militant.

Dans les courriers e-mail, j'aimerais bien que vous précisiez dans quel pays et dans quelle ville vous vivez, mais ce n'est pas une obligation, évidemment. Pour information, je comprends bien l'anglais aussi, et quant à moi j'habite quelque part dans l'est de la France. Mon adresse : webmaster@la-rose-bleue.org.

Bonne Visite !


M.E.



Menu Général


Valid HTML 4.01!